Accueil > Lingerie Femme > Histoire de la lingerie

Histoire de la lingerie

Les vêtements sont souvent les détails qui permettent de relier une oeuvre artistique à son époque : ils sont en effet le reflet des mœurs et de la société. Bien que généralement cachés, il en est de même pour les sous-vêtements qui sont en plus révélateurs de la condition féminine et cela à travers le temps.

De l’usage fonctionnel à l’esthétisme

Dans l’Antiquité déjà les femmes grecques et romaines se servaient de sous-vêtements au niveau de leur poitrine et de leur partie intime. Elles les plaçaient sous leur poitrine afin de la maintenir et de la compresser. Tant chez les Grecs, que dans l’Empire Romain il fallait atténuer les courbes féminines : le physique androgyne était fort apprécié.

Capture d’écran 2015-08-04 à 12.36.01

L’usage purement fonctionnel des sous-vêtements se poursuit durant le Moyen-Âge. On se sert d’un simple bandeau de tissu, placé cette fois-ci sur la poitrine des femmes, et d’une tunique en tissu.

Le corset

La Renaissance qui donne place à plus de liberté tant au niveau artistique que sociétal. C’est à ce moment là que l’aspect esthétique fait son apparition. Les espagnoles inventent le corset baleiné. Il prend d’abord ses quartiers au sein de la noblesse où il est censé représenter la droiture, la fermeté d’âme et de mœurs.

Très vite la bourgeoisie s’empare de cette tendance qui est ensuite reprise par la classe populaire. Les caricaturistes s’en donnent à pleine joie. Ces premiers corsets ont une pointe conique en bas tout en aplatissant la poitrine.

Jusqu’au XX ème siècle le corset restera le sous-vêtement de prédilection pour protéger, maintenir et mettre en valeur la poitrine des femmes. Il évolue avec les époques, passant de conique à une forme en sablier pendant la Restauration, il perd ses bretelles ou est doté de baleines métalliques.

Parallèlement les créateurs rivalisent en usant de matières telles que la dentelle ou la soie. C’est d’ailleurs ainsi que la lingerie française écrit ses lettres de noblesse.

XXème siècle : des sous-vêtements plus légers

Au XXème siècle les mœurs se libèrent et Paris représente ce mouvement. On compare les piliers de la Tour Eiffel aux bandelettes d’un porte jarretière. Les femmes délaissent les corsets au profit de bandeaux et brassières. En 1913 les premiers soutiens-gorge séparant les seins en deux parties sont inventés. Ils sont d’abord en lin avant d’être en mousseline, en soie ou en batiste.

23412_legsco_funkinforjamaica_122_32lo

Après la Seconde Guerre Mondiale on diversifie les soutiens gorges, tant au niveau des formes que des matières. L’invention des bonnets et des soutiens-gorge galbés permet un meilleur maintien et un rendu plus naturel. Le bikini entre aussi sur le devant de la scène.

A partir des années 80 la lingerie de charme se démocratise notamment avec le string, le caraco, la guêpière et le porte-jarretelles qui deviennent monnaie-courante.

Après le tournant porn-chic des années 2000, le rétro tant dans les couleurs et les matières semblent revenir à la mode. La lingerie, devenue un véritable art n’en reste pas moins glamour et sensuelle.

Vidéo : 100 ans de mode en 2 minutes 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Notez cet article :
Histoire de la lingerie 4.19/5 - 21 votes




Partagez cet article :

Auteur : Planete Lingerie


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Planete Lingerie


+ de 180 000 membres

+ le kit Lingerie offert


Votre marque préférée ?